2 tatouages margouillats et 1 tatouage paille-en-queue

2017

Tablette graphique et Logiciel Illustrator

Deux membres de ma famille, un cousin et sa soeur, m’ont demandé de leur dessiner des tatouages. Mon cousin voulait un margouillat sur le bras ainsi qu’un paille-en-queue. Tandis que ma cousine voulait un petit margouillat sur la cheville. Les tatouages des margouillats furent réalisés tandis que le paille-en-queue attend toujours un emplacement sur le corps du jeune homme.

Inspiration Maori

Pour les tatouages margouillats, le souhait de mes cousins était d’aller dans un style tribal maori. Étant donné que je n’ai pas réussi à trouver de belles images libres de droits de tatouages polynésiens, je vous invite à vous rendre sur la page de notre ami Google Images ici.

Le tatouage (traditionnel) maori est reconnaissable par des caractéristiques qui lui sont propres. Entre autres, c’est un dessin de style tribal, généralement unicolore, et marqué par de nombreux contrastes.

En effet, d’une part il peut y avoir des lignes fines et d’autre part d’épais tracés et / ou des aplats noirs. Par ailleurs, il existe des compositions mélangeant des formes anguleuses et des formes arrondies à la fois.

Ainsi, je me suis inspirée de ce style polynésien pour dessiner les tatouages margouillats.

Animaux emblématiques

Le margouillat, connu aussi sous le nom de tjictjac ou gecko est un petit reptile. Sa particularité ce sont ses doigts qui se terminent sous forme de boules. En réalité, les pattes du margouillat sont composées de lamelles adhésives qui lui permettent de se déplacer sur n’importe quelle surface, y compris les plafonds.

Le paille-en-queue, connu également sous le nom de phaethon est un oiseau de mer présent notamment sur les côtes Réunionnaises et Malgaches. Pourquoi « Paille-en-queue » ? Ce nom lui a été donné à cause de la forme de son appendice caudal. En effet, celui-ci est long et fin et fait donc penser à une paille.

Le margouillat ainsi que le paille-en-queue font partie des animaux emblématiques de la Réunion, avec le Dodo. C’est pourquoi mes cousins souhaitent tatouer ces animaux sur leur peau, afin de symboliser leur attachement à cette île.

En ce qui concerne les illustrations, les tatouages margouillats se différencient l’un de l’autre de par leur propriétaire ainsi que par leur emplacement. D’un côté, le tatouage de mon cousin est plus masculin et plus détaillé. En effet, étant donné sa grande taille, je pouvais apporter un maximum d’éléments. De l’autre côté, le tatouage de ma cousine est plus petit et plus féminin avec davantage de formes arrondies.

Enfin, pour le tatouage du paille-en-queue, je suis partie sur une composition plus épurée, voire moins influencée par le style maori que pour les deux autres. J’ai également ajouté la forme de l’île de la Réunion en fond ainsi que le nombre « 974 », le code départemental de l’île.

Margouillat sur mur

Un margouillat

Paille-en-queue en vol

Un paille-en-queue

Ces trois tatouages sont les trois premiers qui m’ont été demandés. Grâce à eux j’ai pu expérimenter un autre style de dessin et travailler le maniement de ma tablette graphique.

Par ailleurs, j’ai beaucoup apprécié le travail en aplats noirs et blancs.

J’espère, à l’avenir, pouvoir vous présenter d’autres demandes de tatouages !

Plume de Boubou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *