Monde surnaturel

14 décembre 2017

Pointes tubulaires sur papier

Baron legba - surnaturel

Petit croquis rapide du Baron Legba sur son nuage

Les Lwas

Le Baron Samedi est le Lwa, c’est-à-dire l’esprit, des morts dans le vaudou haïtien. En ce qui concerne cette entité, il hante les cimetières et selon la croyance, emmènerait les âmes des défunts. Par ailleurs, il est marié à Maman Brigitte, protectrice des pierres tombales qui sont pourvues d’une croix. Pour ce qui est de sa représentation, le baron est souvent un homme noir, grand, mince, musclé et beau. Cependant, il peut parfois être représenté par un squelette. Il porte un smoking noir ainsi qu’un haut-de-forme noir ou blanc.

Papa Legba est également un Lwa mais dans le vaudou africain. Contrairement au Baron Samedi, il ne s’occupe pas de la mort parce qu’il n’existe pas de concept de Paradis ou d’Enfer dans le vaudou africain. En effet, il est plutôt décrit comme le messager des esprits ainsi que le gardien de la frontière entre le monde des humains et celui du surnaturel. C’est pourquoi il est souvent représenté avec une clé. Concernant sa représentation, c’est un vieil homme noir, fumant la pipe. Il a un chapeau de paille à larges bords et est accompagné d’un chien. Papa Legba a également une épouse, Ayezan, protectrice des marchés, des lieux publics, des portes et des barrières.

Petit point sur le vaudou

Le baron Samedi et Papa Legba possèdent beaucoup de points communs. Tout d’abord, ils sont tous deux des divinités associées au monde de l’au-delà. D’autre part, ils fument tous les deux, l’un le cigare, l’autre la pipe et ont un langage peu approprié. Leur ressemblance tient du fait qu’ils sont issus de la même religion : le vaudou.

Néanmoins, ils ont quelques différences notamment concernant leurs rôles ou bien leurs épouses. En effet, en raison des zones géographiques où elle est présente, la religion vaudou est interprétée de plusieurs manières. Cependant, ces personnages du monde surnaturel sont l’équivalent l’un de l’autre.

Baron Legba

À mon tour, je me suis imaginée ce personnage surnaturel. Je me suis inspirée des deux divinités à la fois, puisque je pensais, au départ, qu’ils étaient la même entité. En réalité, c’est en faisant mes recherches pour cet article que j’ai compris la différence entre le Baron Samedi et Papa Legba. De fait, j’ai appelé mon personnage Baron Legba.

J’imagine que Baron Legba serait capable de communiquer par les rêves ou par tout autre moyen se rapprochant du domaine de l’onirisme. C’est pourquoi je l’ai représenté assis sur un nuage. D’ailleurs, certaines invocations, dans la pratique vaudou, incluent la transe comme système de communication avec les esprits et les divinités.

Le surnaturel est un sujet à la fois passionnant et effrayant. En effet, c’est un monde lointain, inexplicable où l’impossible devient possible. Les seules frontières qu’on lui accorde sont celles de notre imagination ou de nos croyances.

Plume de Boubou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *