Double visage

Septembre 2017

Plume et encre de chine sur toile

La larme de Pierrot

Dans la maison de mes parents se trouvaient plusieurs poupées décoratives à l’effigie de Pierrot. Ce sont elles qui m’ont inspirée pour ce tableau. En effet, je trouvais les représentations du personnage à la fois douces et mystérieuses. Mais, au fond, qui est donc Pierrot ?

Pierrot, le candide

Avant tout connu sous le nom de Pierrot, ce personnage de la Commedia Dell’arte porte également d’autres noms. Pedrolino, Bertoldo, Pagliaccio, Gros-Guillaume, Giglio Pepe-Nappa sont également ses autres appellations.

En ce qui concerne son apparence, il est vêtu de blanc, le visage enfariné. Il ne porte pas de masque mais peut, toutefois, être coiffé d’un chapeau.

Bien que Pierrot soit naïf et rêveur, d’où ses rôles, il sait cependant faire preuve de bon sens. Dans la comédie italienne, il est notamment l’ennemi d’Arlequin et est éprit d’amour pour Colombine.

Derrière le masque

En réalité, le tableau ovale était un cadeau d’une amie. Ainsi, je me suis dit que je pouvais y dessiner un visage. Comme mentionné plus haut, les poupées dans la maison de mon enfance ont été l’inspiration qu’il me fallait. Puis, afin de donner une interprétation plus originale à mon Pierrot, je l’ai travaillé avec deux expressions de visage distinctes.

D’une part, il a une expression sombre et paraît agressif avec son regard noir. D’autre part, il a un air très doux, sage et triste à la fois. Or, la partie plus sombre du visage est en fait un morceau de masque brisé. Ainsi, le vrai visage de Pierrot est celui de gauche, le plus fragile.

En ce qui concerne ma vision présente de Pierrot, c’est un personnage sensible qui voudrait paraître moins candide afin que personne ne puisse abuser de sa gentillesse. Néanmoins, entre la personne qu’il est réellement et le masque qu’il veut porter en public, la différence est trop grande.

Pierrot ne devrait-il pas rester lui-même pour être heureux ?

Finalement, ce Pierrot à double visage, est comme une représentation de nous-même. En effet, entre ce que nous voulons montrer de nous et la personne que nous sommes réellement, la différence peut être très grande.

Pourtant, pouvoir être nous-même, est une de nos principales sources de bonheur.

Plume de Boubou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *