Entre raisons et sentiments

Novembre 2014

Pointes tubulaires

Coeur et contraste

Pensant obtenir un résultat plus précis, j’ai également infographié mon illustration. Vous pouvez voir le comparatif ici. Cependant, hormis pour la police de caractères et les banderoles qui sont mieux réalisées, j’ai une préférence pour l’illustration à la main. Comme quoi, le numérique ne l’emporte pas toujours !

Entre fiction et réalité

Il existe un contraste entre l’énoncé de départ et l’utilisation qu’on en fait. En fait, « Le coeur a ses raisons que la raison ignore » est une citation de Blaise Pascal tirée ses Pensées. Cet ouvrage posthume regroupe ses notes et réflexions. Or, cette phrase, devenue l’emblème d’un amour inconditionnel et irrationnel, traite en fait de la religion.

En effet, selon le philosophe, la meilleure façon d’accéder à Dieu c’est par l’instinct et les intuitions du coeur. Ainsi, Blaise Pascal nous explique que, comme l’existence de Dieu n’est pas justifiable rationnellement, celle-ci est une conviction du coeur.

Pour finir, la citation originelle est « Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point » .

Contraste de nuances

Le contraste concerne d’abord la luminosité. De fait, il permet de quantifier la lumière dans les parties claires et sombres d’une image.

Pour cette illustration, je me suis moi-même imposée des contraintes : aplats, noir et blanc et contraste.

Je souhaitais travailler une illustration plus « géométrique » et faire abstraction des dégradés. En choisissant de produire seulement des aplats de blancs et de noirs, le rendu est plus brut et plus intense.

Contraste de formes

La multiplicité des lignes et des tracés ajoute beaucoup de détails et de volumes à l’illustration. Le fond, composé de cercles de pointillés espacés – plus ou moins – précisément donne un côté mathématique. Par ailleurs, le côté réaliste du coeur peut également faire penser aux dessins d’anatomie.

Sciences et sentiments, deux notions contradictoires, pourtant réunies en une esquisse.

Le contraste est un concept qui implique des antipodes. Ainsi, confronter des contrastes de nuances ou bien même de formes permet d’avoir des illustrations très intenses et très fortes.

Après tout, ne dit-on pas que les opposés s’attirent ?

Plume de Boubou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *